Business

Après les dernières précipitations : l’Agence des barrages dévoile ses chiffres


Ces derniers jours, plusieurs wilayas du pays ont vu le retour des pluies avec des averses dépassant les 50 millimètres. Mais quand est-il des remplissages des barrages.

Selon Messaoud Maatar, directeur général de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT), « il est encore prématuré de se prononcer sur l’incidence réelle de ces précipitations sur le taux de remplissage des barrages ».

Pour le DG de l’ANBT, il n’est pas doable d’établir des estimations avant 48 heures d’averses de pluie, en annonçant par l’event, que le taux actuel de remplissage des barrages ne dépasse pas les 39,47%.

Plus dans le détail, le même responsable a indiqué que 19% de taux de remplissage a été enregistré pour l’axe de Tizi Ouzou (barrage Taksebt) jusqu’à Tipasa, 29% pour la région du Chelif , 24% à l’Extrême Ouest et 61% dans la région Est.

« Le taux actuel n’est pas encore suffisant, étant donné qu’il faudrait un minimal de 50% de taux de remplissage pour évoquer un été serein en matière de ressources », a souligné le DG de l’ANBT, qui a expliqué que les pluies qui tombent sur la ville vont directement à la mer. « Ce n’est que celles qui tombent sur les bassins versants qui ramènent vers les barrages qui sont réellement exploitables», a-t-il précisé.

Pour M. Maatar le pronostic réel sur l’autonomie des barrages et leurs capacités à assurer les besoins en eau durant la saison estivale, se fera vers la fin du mois de mai.

« Pour le second, notre however est de tenir le coup jusqu’à la nouvelle saison hivernale », a-t-il avancé en ajoutant que son département a mis en place une stratégie de restrictions et de rationnement des quantités. « Au lieu d’aller vers 150 000 m3 par jour, nous irons jusqu’à 80 000 m3 seulement », a-t-il expliqué en précisant que ce scénario dépend des quantités de pluie collectées et des précipitations.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.