News

bilan d’étape pour le gouvernement d’Aziz Akhannouch

Publié le :

C’était hier, vendredi 14 janvier, les 100 premiers jours de l’équipe dirigée par Aziz Akhannouch, désigné Premier ministre par le roi Mohammed VI après la victoire du parti RNI aux législatives du 8 septembre. Victoire mettant fin à une décennie de gouvernance des islamistes du PJD. En cette période de crise sanitaire doublée d’une crise économique, beaucoup d’espoirs reposent sur ce nouveau gouvernement.

Cette semaine, le mercredi 12 janvier, l’Observatoire de l’action gouvernementale a fait paraître un rapport sur ces 100 premiers jours. Mohammed Jadri, directeur de l’institution, note des points qu’il qualifie de « positifs ».

Plusieurs décrets ont notamment été signés pour étendre la couverture sociale, permettant à 22 millions de Marocains d’en bénéficier. Il souligne également que « ce gouvernement a fait tenir 4 réunions du Comité centrale des investissements dans lesquels il y a 31 conventions de partenariat, ce qui représente presque 11 300 emplois ». Et troisième point, « un nouveau projet pour les jeunes pour des chantiers entre 6 et 24 mois. »

L’Observatoire relève néanmoins aussi des points négatifs. Mohammed Jadri note qu’il y a « une absence du chef de gouvernement dans les supports médiatiques », ainsi qu’une « erreur de casting avec le limogeage de la ministre de la Santé une semaine après sa nomination » en raison de sa double casquette de maire de Casablanca et ministre de la Santé.

Enfin, pointe le directeur de l’Observatoire de l’action gouvernementale, « il faut mettre les moyens nécessaires pour lutter contre certaines pratiques de concurrence déloyale pour préserver le pouvoir d’achat du citoyen marocain. »



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *