News

Cinquante travailleurs immigrés sont morts en 2020 au Qatar, selon l’OIT

Cinquante travailleurs immigrés sont morts et plus d’un demi-millier ont été grièvement blessés l’an passé au Qatar en plein chantier pour accueillir le Mondial 2022 de football, a indiqué vendredi 19 novembre l’Organisation internationale du travail (OIT). Selon le rapport de l’agence onusienne, la plupart des travailleurs immigrés décédés en 2020 sont morts lors de chutes ou d’accidents de la route, en majorité sur leur lieu de travail. Par ailleurs, 506 travailleurs immigrés ont été grièvement blessés en 2020 et 37 600 autres ont subi des blessures légères ou modérées. L’OIT dit avoir été confrontée à des failles dans les données collectées et s’être appuyée sur des institutions qui ne catégorisent pas toujours de la même façon morts et blessés au travail. « Le Qatar étudie les recommandations du rapport et va continuer à travailler avec l’OIT », a affirmé un porte-parole du gouvernement. Doha assure avoir fait beaucoup pour améliorer les conditions de travail des travailleurs immigrés, qui sont plus de deux millions dans le pays. En février, Doha avait farouchement démenti des informations du quotidien britannique The Guardian chiffrant à plus de 6 500 le nombre de travailleurs immigrés morts au Qatar depuis 2010, mais refuse toutefois de rendre public le nombre exact de morts.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *