News

des pays s’attaquent au tabou de la question de la production des énergies fossiles

Publié le :

Nouvelle initiative lancée pendant la COP26 : une douzaine de pays, dont la France, ou de régions comme le pays de Galles ou la Californie s’engagent à mettre fin aux nouvelles concessions, et à trouver une date pour arrêter de produire gaz et pétrole. Parmi eux, aucun gros producteur pétrolier, mais les signataires espèrent initier un mouvement.

Avec l’un des nos envoyés spéciaux à Glasgow, Christophe Paget

C’est le Danemark qui a lancé cette initiative, estimant que l’on s’intéresse beaucoup aux énergies de substitution, mais qu’il faudrait aussi travailler sur l’arrêt de la production des énergies fossiles. Dan Jorgensen, le ministre danois du Climat et de l’énergie : « 60% du pétrole et du gaz qui sont sous terre doivent y rester si nous voulons respecter l’accord de Paris. C’est pourquoi nous avons créé cette alliance. Nous espérons que d’autres nous rejoindront, et, c’est une grande ambition, qu’elle soit le premier pas vers la fin du pétrole et du gaz. Nous aimerions que cela soit au cœur des discussions ».

Il faut des décisions « courageuses »

Parmi les pays signataires, certains ne produisent ni pétrole ni gaz. Andrea Meza Murillo, la ministre de l’Environnement et de l’énergie du Costa Rica : « Nous ne sommes pas des producteurs, mais nous avons des réserves dans notre sol ! Beaucoup font pression pour que nous les utilisions, particulièrement après la pandémie et cette crise économique. Même dans ce monde en développement, nous devons prendre des décisions courageuses pour atteindre les 1,5 degrés de réchauffement ».

Tabou brisé

Les ONG ont plutôt bien reçu cette initiative. La Québécoise Caroline Brouillette de Réseau action climat : « Enfin, on brise le tabou de la question de la production des énergies fossiles et il faut absolument que d’autres États se joignent. Je veux parler du Québec, première juridiction en Amérique du Nord à mettre fin à l’exploration. Il faudra que ça soit suivi par les autres provinces canadiennes et le gouvernement du Canada ».

►À lire aussi COP26:«Les pays développés parlent de transition énergétique, les pays africains d’accès à l’énergie»

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close