Business

Détournement au ministère des mines : Le ministre Ravokatra était à la tête


Plusieurs affaires de détournement et d’exploitation illicite de pierres précieuses d’une valeur de plusieurs milliards d’ariary ont été démasquées entre 2019 et 2020 au ministère des mines et des ressources stratégiques. Des employés du ministère, à l’époque sous la direction de Fidiniavo Ravokatra, y sont impliqués. Parmi ces pierres, on peut citer six boules de quartz rose, plus de trois kilos de quartz fumé, un cendrier en os de Dinosaure et plusieurs dizaines de kilos d’or. Après présentation au parquet au début de la semaine, ces suspects ont été mis sous mandat de dépôt. Il s’agit entre autres de Rakotoarimanana Pamphile (ex-Directeur Général des Mines), Razafintsalama Lalison (ex-Directeur Général des Mines), Rakotoson Eric (ex-Directeur Général des Mines), Ramiandrisoa Lalaina Hajanirina (ex-Chef du Service de l’inspection et du suivi des opérations), Rakotomalala Nina Prisca (Directeur des activités minières), Rahaingotiana Fanja (ex-Dépositaire des substances saisies), Randriamampitovy Maria (Dépositaire comptable), Lahisambany Mihaja Mahiratra (laborantin), Randriamorasata Holiarimino (Directeur de la Législation et des Affaires Juridiques). L’un d’entre eux, Rajao-Harilala Raymond Tantely (technicien) a été placé sous contrôle judiciaire. Toutes ces personnes étaient sous la direction de Fidiniavo Ravokatra, ministre des mines à l’époque. Ce dernier a déjà fait parler de lui au sein du ministère en parachutant des employés au sein des organismes rattachés à l’Etat. Il a nommé des directeurs sans passer par le conseil d’administration auprès de l’OMNIS.

En ce moment, des employés sous sa direction sont suspectés de détournement de plusieurs milliards d’ariary. Il était à la tête d’une organisation mafieuse, mais n’a rien vu ou a fait semblant de ne rien voir. Vu le nombre d’employés haut placés du ministère des mines suspectés dans cette affaire, la procédure normale est que la personne à la tête du ministère à l’époque devrait aussi être enquêtée. On s’attend donc à ce que Ravokatra le soit pour prouver qu’il n’a rien à voir dans cette affaire…ou si. Quoi qu’il en soit, cette interpellation fait suite à la nomination du nouveau Directeur Général de la Police économique et figure parmi les plus grosses prises durant ce régime. On attend à ce que les autorités s’attaquent aux gros poissons.

T. Berado

The post Détournement au ministère des mines : Le ministre Ravokatra était à la tête appeared first on La Gazette de la Grande Ile.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.