News

La Chine se penche sur une loi pour protéger les femmes des discriminations au travail

Publié le :

La Chine se prépare à mieux protéger les femmes, alors que le pays cherche à encourager les couples à avoir plus d’enfants après quarante ans de politique de l’enfant unique. Mais les mesures d’encouragement se heurtent à une réalité difficile puisque les femmes subissent d’importantes discriminations au travail. Plus d’enfants signifie donc pour elles plus de risque de perdre son emploi. Une législation discutée cette semaine cherche à y remédier.

Les députés chinois ont du pain sur la planche : cette semaine, ils ont débattu d’une loi pour lutter contre les discriminations au travail. 

Or il y a beaucoup à faire : en Chine, il n’est pas rare que les offres d’emploi précisent : « candidats masculins préférés ». Même dans la fonction publique c’est une annonce sur cinq qui préfère les hommes. Lors des entretiens d’embauche, la plupart des jeunes femmes subissent des questions sur leurs projets d’enfants, et certaines doivent même signer un engagement à ne pas avoir d’enfants les premières années. 

Ce sont entre autres ces pratiques que cette loi discutée cette semaine vise à interdire. De même que le harcèlement sexuel, aujourd’hui très mal défini dans une législation qui date d’il y a quarante ans. Les remarques sexistes, les promotions canapés, seront également ciblés. 

Dernier point important, le texte, dont une première version a été présentée vendredi, reconnaît une valeur au travail domestique des femmes : de quoi ouvrir la voie à des compensations pour les femmes, en cas de divorce, là aussi une avancée majeure. 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *