Politics

La région Fès-Meknès prépare son nouveau plan de développement

Par Ismail Benbaba le 03/05/2022 à 23h23

Abdelouahed El Ansari

Abdelouahed El Ansari, président du conseil de la région Fès-Meknès (PI)

© Copyright : MAP

Kiosque360. Les discussions entre les events prenantes pour la préparation d’un nouveau plan de développement régional sont en cours. Cet article est une revue de presse de L’Economiste.

L’Economiste rapporte dans sa publication de ce mercredi 4 mai que le président du conseil régional, Abdelouahed El Ansari, a entamé une tournée en guise de préparation d’un nouveau Plan de Développement Régional 2022-2027 (PDR).

 

Le journal précise que l’une des principales étapes pour l’élaboration de la future feuille de route est celle relative aux rencontres de concertation. Au fur et à mesure des rencontres, le quotidien constate que les doléances sont similaires. Il s’agit de renforcer les infrastructures, doper l’attractivité, et initier des projets d’envergure.

 

Dans le détail, la rencontre de Moulay Yacoub a permis aux events prenantes de mettre sur la desk leurs diverses doléances. «Lors de sa tournée, El Ansari a exposé le bilan de son prédécesseur, Mohand Laenser: les projets du contrat programme entre l’Etat et la région 2020-2022 et les complémentaires, les actions inscrites dans le programme de réduction des disparités spatiales et sociales en milieu rural 2016-2022, ainsi que les opérations parallèles», indique L’Economiste.

 

La finalité est de choisir des projets prioritaires et réalisables comme cela est prévu dans le nouveau modèle de développement. Le quotidien précise que la région dispose d’une place centrale qui lui permet d’acter une réelle amélioration de l’attractivité du territoire. «Notre motion devra être en cohérence avec les stratégies nationales et les orientations gouvernementales», souligne Abdelouaheb El Ansari.

 

Pour sa half, le gouverneur de Moulay Yacoub par intérim, Abelouaheb Fedel, insiste sur la convergence entre les orientations stratégiques des politiques publiques et les plans de développement territorial. «Le however étant de mettre en place un cadre de coopération en matière d’élaboration de ce programme, qui servira de feuille de route de développement. Il devra être basé sur des stratégies locales et régionales au cours des six prochaines années et ce, partant d’un diagnostic des besoins et des potentialités de la région», poursuit-il.

 

Concernant la province de Sefrou et la préfecture de Meknès, elles ont également présenté leurs doléances lors de la tournée du président du conseil régional. L’Economiste précise que l’idéal, selon plusieurs sources, serait de poursuivre les projets contractuels, assurer la continuité des establishments et programmer des rallonges en cas de besoin.

 

 

Par Ismail Benbaba



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close