News

le bénéfice de Saudi Aramco bondit de 158% au troisième trimestre

Publié le :

Après la crise qu’a connu le secteur pétrolier à cause de la pandémie, Saudi Aramco, premier exportateur de brut au monde, a vu son bénéfice net bondir de 158% au troisième trimestre. Une bonne nouvelle malgré les obstacles qui entravent la reprise économique mondiale. 

Le géant saoudien fait un bénéfice net de 30,4 milliards de dollars, contre un peu moins de 12 milliards l’année dernière à la même époque. Une aubaine pour les actionnaires qui empochent près de 19 milliards de dollars de dividendes.

Ce bond du bénéfice net est principalement dû « à la hausse des prix du brut et des volumes vendus », se félicite Aramco. Son PDG, Amin Nasser, se dit optimiste quant à la demande en énergie, malgré « les vents contraires » qui freinent la reprise, notamment « les goulets d’étranglement des chaînes d’approvisionnement ». 

► À lire aussi : Pétrole: les revenus des grandes compagnies s’envolent

Passer à 13 millions de barils par jour en 2027

Le groupe, coté depuis deux ans à la bourse de Riyad, continue sur sa lancée après avoir vu son bénéfice net chuter de 44% l’année dernière, avant de remonter progressivement. De 30% au premier trimestre, puis de 288% au deuxième. Il a même levé de 6 milliards de dollars juste après avoir lancé sa première vente d’obligations islamiques libellées en dollars.

Véritable vache à lait du royaume, Aramco ambitionne maintenant d’augmenter sa capacité de production pour passer de 12 à 13 millions de barils par jour en 2027.

► À écouter aussi : Pourquoi les États pétroliers ont encore de beaux jours devant eux

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close