News

le patron d’Orange condamné à un an de prison avec sursis

Publié le :

Dans l’affaire Bernard Tapie – Crédit lyonnais, le PDG d’Orange, Stéphane Richard  a été condamné à un an de prison avec sursis et 50 000 d’euros d’amende, ce mercredi 24 novembre, par la Cour d’appel de Paris. Son avenir à la tête de l’entreprise dont l’État est le premier actionnaire est dorénavant menacé, le Conseil d’administration d’Orange devrait trancher sur son sort

Stéphane Richard a été reconnu coupable de complicité et de détournement de fonds publics dans le processus d’arbitrage contesté du Crédit lyonnais, qui avait permis à l’homme d’affaires Bernard Tapie d’empocher quelques 400 millions d’euros en 2008.

« Dircab » de Christine Lagarde

Le PDG d’Orange a été, au moment de l’arbitrage, directeur de cabinet de la ministre de l’Économie, Christine Lagarde. La justice accuse Stéphane Richard d’avoir agi dans l’intérêt de Bernard Tapie sans en informer la ministre Christine Lagarde. Cette dernière qui est aujourd’hui à la tête de la Banque centrale européenne (BCE), avait été condamnée en 2016 pour « négligence » par la Cour de justice de la République, mais dispensée de peine. 

Le risque de perdre son poste

Condamné, Stéphane Richard, risque maintenant de perdre son poste de PDG d’Orange qu’il dirige depuis 2010. En 2018, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, avait déjà prévenu qu’en cas de condamnation, Stéphane Richard devrait remettre son mandat.

Un Conseil d’administration se tient ce mercredi pour discuter de la gouvernance. D’ores et déjà, Stéphane Richard a annoncé son intention de se pourvoir en cassation. 

À lire aussi : Affaire Tapie: Christine Lagarde condamnée pour «négligence»

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close