News

l’OCDE plus optimiste que prévu sur la croissance

Publié le :

Mathias Cormann, secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances ont présenté ce jeudi 18 novembre la nouvelle étude économique sur la France réalisée par l’OCDE. L’étude examine la reprise économique de la France après la récession causée par la crise du Covid et formule des recommandations pour renforcer la croissance, la productivité et l’emploi à la sortie de la crise. Elle consacre également un chapitre à l’analyse des progrès de la France dans la transition vers une économie verte. 

L’étude de l’OCDE confirme pour la France une reprise plus importante qu’attendue, et par conséquent relève sa prévision de croissance à 6,8% contre 6,3% anticipés, et table pour 2022 sur une croissance de 4,2% contre 4% auparavant.

L’organisation écrit que le soutien public « impressionnant et efficace », puis l’accélération de la campagne de vaccination ont permis à l’économie française de rebondir rapidement aux 2e et 3e trimestres et de retrouver son niveau d’activité d’avant crise. 

► À écouter aussi : La reprise en France face à la menace d’une cinquième vague du Covid

Une dépense publique très élevée 

Mais selon les auteurs du rapport, pour pérenniser ces bons résultats, la France devra engager des réformes. Comme la réforme des retraites, en reculant l’âge légal de départ, la baisse les dépenses sociales, mais surtout contenir la dépense publique et baisser la dette publique.

D’où la proposition d’instaurer une « règle de dépenses pluriannuelles, avec des objectifs sectoriels » afin de faire baisser son déficit public. Les économistes de l’OCDE rappellent que parmi les économies développées, la France est l’un des pays où la dépense publique est la plus élevée.  

Enfin, l’OCDE encourage l’exécutif à poursuivre ses efforts sur l’éducation des jeunes et la formation des moins qualifiés pour améliorer l’emploi, tout comme elle l’engage à favoriser la fiscalité écologique pour soutenir une croissance plus verte.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close