News

réouverture des frontières aux touristes et pèlerins au 1er novembre

Publié le :

Après plus d’un an et demi, les touristes et les pèlerins sont à nouveau autorisés à entrer en Israël — et par extension, dans les Territoires palestiniens — à partir de ce 1e novembre. Le Premier ministre israélien Naftali Bennet ainsi que les ministres de la Santé et du Tourisme se sont accordés en ce sens la semaine dernière. Mais les conditions sont strictes et restrictives. 

Avec notre correspondante en Israël et dans les Territoires palestiniens, Alice Froussard 

Si vous êtes un touriste ou un pèlerin, pour entrer, il vous faudra avoir reçu trois doses de vaccins, ou bien deux doses de vaccin, avec une seconde injection reçue il y a moins de 6 mois.

« Des mesures trop restrictives », estime la directrice générale de l’Association des hôtels israéliens, car si Israël, pour sa part, a mené une campagne pionnière d’administration d’une troisième dose à ses citoyens au mois d’août – et l’a étendue à toute la population mi-septembre – les autres pays se conforment plutôt à un régime de seulement deux doses de vaccin.

Très peu de personnes se trouvent également dans les six mois suivant leur deuxième injection. Quant aux enfants, qui ne sont pas éligibles à la vaccination, ils sont tout simplement interdits d’entrée sur le territoire, même si leurs parents en ont le droit.

Une chose est certaine, les hôteliers, restaurateurs, commerçants et tous les professionnels du tourisme ne s’attendent pas une vague d’arrivée massive ni à un bond extravagant sur leur carnet de réservations. Depuis mars 2020, seuls les citoyens et résidents israéliens, ou leurs proches au premier degré étaient autorisés à entrer, grâce à des visas spéciaux pour se rendre dans le pays, après avoir fourni de multiples documents.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close