Entertainment

Sondage de l’agence capsule – Non à la privatisation de la Jirama

Nous entamons aujourd’hui la publication d’une série de sondage effectuée par l’agence Capsule sur divers thèmes socioeconomiques. Les questions ont été fournies à l’agence Capsule qui a effectué l’étude conformément à la norme ISO 20252. L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de quatre cents individus âgés de 18 ans et plus.

La Jirama a été le premier sujet choisi pour passer à l’épreuve du sondage. Depuis au moins dix ans, le délestage fait partie du quotidien de la inhabitants dans tout le pays. Les coupures d’électricité minent carrément les activités économiques bien avant la crise sanitaire. Il n’y a jamais eu une politique cohérente pour mettre fin au délestage devenu récurrent. Après une petite accalmie et des annonces d’allègements des coupures avec la remise en service des trois groupes d’Ankadekaleka, la Jirama procède de nouveau au délestage tournant à trigger dit-on de la baisse de l’eau au nouveau barrage de Farahantsana et au barrage de Sahanivotry qui alimentent le Réseau interconnecté d’Antananarivo. Un hole de 13 MWatt est constaté soumettant plusieurs quartiers au délestage depuis quelques jours.

Plusieurs projets en énergies renouvelables dans le cadre de la transition énergétique sont annoncés mais pour le second les abonnés de la Jirama doivent prendre leur mal en endurance. D’ailleurs aucun des projets en cours n’est la propriété de la Jirama mais celle de ses partenaires ou prestataires. Autrement dit, la Jirama dépendra éternellement de ses fournisseurs. Une state of affairs peu reluisante et pas du tout à l’avantage de la Jirama et de ses usagers.

Tableau?noir

Aussi longtemps que la Jirama est obérée de dettes vis à vis de ses fournisseurs, on voit mal remark la state of affairs pourrait s’améliorer. Malgré ce tableau assez noir, les résultats du sondage de l’agence Capsule montrent l’attachement des purchasers de la Jirama à la compagnie nationale, une des sociétés d’État avec Air Madagascar à ne pas avoir été privatisées malgré l’exigence des bailleurs de fonds.

La première query posée à l’echantillon était justement relative à une éventuelle privatisation de la Jirama. Les résultats ont été assez clairs. 72% des personnes interrogées sont contre une privatisation et 28 % pour.

La seconde query était relative à la transition énergétique. L’énergie électrique reste la préférée des usagers puisque 63% des personnes sondées sont contre l’abandon de l’énergie électrique au revenue d’autres sources d’énergie. 37% ont dit oui aux énergies renouvelables.

La dernière query concernait la collaboration de la Jirama et ses partenaires. En dépit de la state of affairs financière de la Jirama dont la trésorerie sert surtout à régler ses partenaires, 81% des personnes interrogées se sont prononcées pour la poursuite de cette collaboration contre 20% d’avis négatif.

Le prochain sondage concerne un autre sujet tout aussi intéressant.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close