News

tensions aux frontières orientales avec le Pakistan et l’Afghanistan

Publié le :

Selon les autorités, des affrontements entre les forces des Gardiens de la révolution et des « bandits armés », ont eu lieu dans la province du Sistan-Baloutchistan, située à la frontière avec le Pakistan. Six membres de ce groupe de « bandits » et trois combattants locaux des Garidens ont été tués.

avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Selon les Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du pays, ces affrontements violents ont eu lors d’une attaque surprise contre la cachette d’un groupe de bandits dirigé par un certain Gholam Shahbaksh, qui a été tué lors de cette opération. Il y a une semaine déjà, cinq personnes dont deux membres des Gardiens ont été tués dans un accrochage avec des hommes armés de ce même groupe.

La province du Sistan-Balouchistan, qui compte une importante minorité sunnite, est régulièrement le théâtre d’affrontements armés entre les forces de l’ordre et des trafiquants de drogue ou des groupes séparatistes balouches ou des jihadistes.

À écouter aussi : en Iran, situation instable au Baloutchistan

Tensions armées aux frontières orientales de l’Iran 

Téhéran a accusé par le passé le Pakistan de soutenir les groupes séparatistes ou de laisser agir depuis le territoire pakistanais. La province du Sistan Balouchistan est frontalière avec le Pakistan mais aussi l’Afghanistan où les Talibans ont pris le pouvoir.

À lire aussi L’Iran et les pays voisins de l’Afghanistan tentent de coordonner leur position face aux talibans

Il y a quelques semaines des affrontements avaient opposé des Talibans aux forces de l’ordre iraniennes sans faire de victimes. Certains experts craignent que les Talibans, qui sont des sunnites extrémistes, apportent leur aide aux groupes séparatistes iraniens qui agissent dans la région.

© RFI



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *